De la Sainte Victoire au Mont Ventoux

Par la marche, l’homme réagit aux travers du monde moderne, assouvit son désir enfoui de légèreté et d’authenticité, se libère des pesanteurs d’un quotidien compliqué, défait ses chaînes pour renouer des liens. Il n’y a pas de séduction dans la marche, rien que l’acte mécanique de mettre un pied devant l’autre. Vous rendez-vous compte, alors, à quel point les pensées qui nous encombrent la tête galopent ? Par la répétition des pas, comme un mantra, s’affûte la capacité d’émerveillement, naît le silence d’une joie profonde, parfois teinté d’un zeste de souffrance. Le tour de France exactement, Lionel Daudet.

Lire la suite

Carnet de route du Tour du Mont-Lozère

Grâce à la route, je me suis mis en marche, grâce à la marche, je me maintiens en mouvement et, paradoxalement, c’est quand j’avance, devant moi, que tout s’arrête : le temps et l’obscure inquiétude de ne pas le maîtriser.

Petit traité sur l’immensité du monde, Sylvain  TESSON

Pourquoi ce trek ? Il est vrai que nous sommes loin des Alpes. Loin des séracs qui craquent, des crêtes tranchantes et des sommets infernaux. Moins haut, moins raide, moins technique et pourtant… pas moins beau. La Lozère est le département dont l’altitude moyenne habitable est la plus élevée de France (1100m), avec une démographie comparable aux régions tribales de l’Afghanistan.
Lire la suite

Carnet de route du Tour du Beaufortain

« -Si tu continues à faire des sottises, je te renvoie à Beaufort !
Et, à cette idée, j’étais tout à coup très heureux. » Roger Frison-Roche, Les Versants du Soleil

Moins fréquenté que le Tour du Mont Blanc, le Tour du Beaufortain est accessible au randonneur de niveau moyen. Découpé entre 5 et 7 étapes, il peut être rallongé par des variantes. Le sentier est très bien balisé et de nombreux refuges sont présents tout au long du parcours. Enfin, ce tour permet de découvrir l’une des plus belle vallée des Alpes.
Lire la suite

Raid Blanc en Queyras

À Charles, emporté dans une avalanche lors d’une course à travers les Dômes de Miage, le 24 décembre 2014.

À Arnaud, mort en service à Albacete le 28 janvier 2015.

À Michel, mort en service à Cotonou le 16 février 2015.

Cela faisait plusieurs mois que j’attendais de pouvoir repartir en montagne. Initialement, j’avais prévu de faire un raid sportif en ski de randonnée. Malheureusement  une blessure à la jambe survenue à l’entrainement m’a contraint à changer mes plans.
Néanmoins bien décidé à me monter sur les sommets cet hiver, j’ai trouvé une solution de secours, compatible avec ma « convalescence » : la raquette ! Je n’avais jamais pratiqué cette discipline et j’avoue que je regardais cela avec un oeil moqueur. En effet, on voit souvent les raquettistes faire le tour de l’église de la station avec leurs « moutain boots » bourrées dans les fixations de la raquette. Mais bon, sur ce coup, je n’avais vraiment pas d’autres choix: c’était ça ou pas de montagne. Glups ! Lire la suite

Carnet de route du TMB

« Le tour du Mont-Blanc n’a pas fini d’attirer à lui de nouvelles générations de marcheurs dans l’un des sites naturels les plus prestigieux de la planète »  FFR

Randonnée célèbre, le Tour du Mont-Blanc (TMB) a l’avantage d’offrir des panoramas extraordinaires tout en restant accessible à la majorité d’entre nous. En effet, s’il est possible de le faire via un organisme spécialisé (guide, portage du sac), l’organiser et y participer seul est aujourd’hui assez simple grâce au site internet officiel du tour. En quelques clics, on peut planifier les étapes et réserver les refuges. De plus, le sentier est très bien balisé et en se procurant une carte IGN « Pays du Mont-Blanc » ainsi que le topoguide de la FFR il est impossible de se perdre. Enfin, même si je déconseille de prendre le départ du tour sans un minimum d’entraînement, je pense que toute personne motivée sera capable de boucler le trek. Lire la suite